Musée des sciences

Le Science Museum de Londres à été ouvert en  1857. C’est un musée scientifique (dont l’entrée est gratuite), situé dans le quartier de Kensington à Londres et qui expose une collection de plus de 300 000 objets, instruments ou machines témoins de la science de leur temps. Lors de notre visite nous avons pu constater 3 étages et un niveau-1. On peut, entre autres, y observer une série de machines à vapeur toujours en état de marche ou des avions de la Seconde Guerre mondiale. Il était posssible de participer à des ateliers de simulation de vol et d’observer le module de commande de la mission spatiale Apollo 10, ainsi qu’une collection d’instruments médicaux qui ont contribué à l’évolution des techniques de chirurgie à travers les âges. L’étage consacré à une exposition de montres à goussets nous a permis d’admirer la richesse et la minutie du travail d’horloger. Enfin des vitrines portaient sur le recyclage de matières en tous genres qui nous ont interrogé sur notre utilisation des déchets. Nous avons pu voir par exemple une cape réalisée en capsules de bouteillles. C’était une visite très intéressante où nous avons rencontré, étonnamment, beaucoup d’enfants.

Ivin-Théo-Clément-Quentin

The Science Museum

Today we visited the science museum, it is a free science museum located in the Kensington district of London, with a collection of more than 300,000 objects, instruments, and machines that reflect the science of their day.
The teachers had allowed us free visits on the four levels.
At least one level was able to discover the history of daily products such as the evolution and operation of fridges,drill, toilets… This level was interesting because we could see the evolution of materials and design and the operation of everyday objects using animation.
Then at ground level there were different means of transport like twentieth-century planes hanging from the ceiling, old cars which design look more like carriages.There were also a 1929 race boat created by miss england company. This boat is absolutely superb notably with this unusual design. The boat is made of wood.
On the first floor, we started by observing a gallery containing a series of exhibitions like paintings where the materials are mixed but still optical effects.
Continuing the visit to floor one, we saw interactive games dedicated to virtual reality and childhood, ideal for playing with family or friends.
And we ended up visiting the first floor by an interactive gallery where we could learn everything about genetics and we could also create our own identity.

Quartier Shoreditch

Shoreditch était un quartier de Londres anciennement très populaire, et économiquement pauvre, un peu isolé, à l’Est de la capitale.

Mais depuis quelques années, il est de plus en plus apprécié pour l’art de rue : ses graffs, ses dessins au pochoir, ses tags, ses tableaux géants, que l’on trouve sur les grilles des magasins, les tunnels, les escaliers, les murs et chaque coin qui pourrait inspirer les artistes. Nous l’avons visité par une longue matinée pluvieuse mais toutes ces couleurs, toutes ces mains d’artistes ont réveillé notre journée.

On peut  remarquer que notre culture moderne a pris le dessus sur ce quartier de Londres où de petites boutiques de vêtements vintage, de tatouage, de disques, de recyclage, d’artisanat, des salons de thé, parviennent aujourd’hui à trouver des clients plus aisés. Des artistes mondialement connus sont passés par ce quartier pour créer leurs œuvres tel Banksy et son singe jouant aux échecs.

A Shoreditch, l’architecture est un mélange de vieux bâtiments en brique et d’aménagements neufs (métro, etc…), d’anciennes industries sont reconverties en cinéma, faire du neuf avec de l’ancien, de la richesse sur de la pauvreté : bravo l’esprit londonien !

 Pierre-Jean, Elouan, Lubin et Maël.

 

The British Museum

Today April 9th

This afternoon, we visited The British Museum.
During the trip, we found this one the most interesting. We’ve learned a lot during the visit.
There was an exhibition about China and India through History. Especially about the living life over there.
One of the main object to see was The Rosetta Stone.
It has been used by Champollion to understand egyptian writing; the hieroglyphs.
If I don’t make a mistake, there were three types of writings: Greek, Arabic and Egyptian.
Near the shop, the topic was the Assyrians and their traditions. There was a lot of statues. They’ve mixed humans and animals to figure out their gods.
Close to these areas, there was some explanations about The Hallicarnassus Temple. We’ve seen many marble sculptures.
On the ground floor, there was a gigantic library. It was about the British History during the 18th.
Next to the chinese gallery, there was one which described the history from Africa. From the prehistorical period to nowadays.
The second main part of the museum was the eghyptians mummies. They were from the Antic Egypt Period.
The center of the museum was hosting a lot of students from around the world. They were here to learn and understand British History.

François, Pierre, Thibault, Antoine B

 

 

Le British Museum

Quand nous sommes arrivés dans la salle 66 du musée, à notre gauche, siégeaient des momies, des sarcophages, des tombeaux et des ossements, tous liés à l’histoire de l’Egypte ancienne. Ramsès II présidait la pièce : nous entrions dans l’Histoire de l’Empire Britannique et de ses conquêtes.

Les sculptures et les maquettes exposées dans la salle 4 comprennent des reconstitutions ou des représentations de rois, de divinités, de monuments et d’objets symboliques égyptiens ou orientaux de l’Ancien Empire jusqu’au milieu de la période romaine, aux styles bien différents de l’image que nous avons de l’Egypte ancienne. Il y a aussi des pièces architecturales, des temples, des images de fouille de pyramides ou de ziggourats ainsi que des tombes. Un imposant buste en pierre du grand pharaon nous a impressionné. La célèbre pierre de Rosette, avec ses scripts inscrits, montre comment l’ancienne forme d’écriture pictographique de l’Egypte a été déchiffrée pour la première fois par un égyptologue français : Champollion.

Nous avons traversé les siècles et les pays à travers la grande galerie qui comporte des frises du Parthénon et des sculptures grecques, des coquillages du pacifique ou des boucliers en bronze et des pièces d’or du moyen-âge européen. Dans une autre partie du musée, une monumentale porte d’entrée de ville assyrienne témoigne de la grandeur du musée et de ce qu’il peut abriter. Des statues de jade et des dessins chinois, des meubles laqués et des statues indiennes de déesses comme Shiva étaient situées dans la salle 33.

En bref, un musée très riche où il est facile de se perdre et de se tromper de porte d’entrée….

MAURIN Loucas, WASTIAUX Thom, MAJCHEREK Alexandre et  OLICHET Corentin

Musée des Docklands

Durant cette visite du musée, nous avons pu voir l’évolution du port de Londres à travers les âges, depuis les premières traces d’un port (Ier siècle) jusqu’à aujourd’hui. Grâce à des documents d’archives (liste de noms d’esclaves, articles de Dockers en grève, chat momifié, séance-photo des Beatles sur les Docks), des vidéos (sur les droits de l’homme, l’évolution de l’architecture depuis le XVIIè…), et des objets (tonneaux, poulies, crochets, vêtements, livres de comptes, porcelaine, épices…) que l’on trouvait dans les docks, grâce aussi à des mises en scène attractives, nous avons pu observer le fonctionnement des ports, dans quelles conditions travaillaient les ouvriers, les commerces qui se pratiquaient, dont le commerce d’épices, le commerce triangulaire, le commerce de la prostitution…

Nous avons particulièrement aimé la reconstitution d’un petit quartier d’époque (environ XVIIIème siècle) avec des ambiances sonores, des ruelles sinueuses et mal éclairées, des échoppes, des tavernes, des remises à bateaux, des cours intérieures, car nous ne nous attendions pas à trouver un tel travail. Il nous a permis de nous projeter physiquement dans le quotidien des gens de l’époque. Nous avons pu observer également des maquettes de différentes parties de Londres. Une partie de l’exposition est consacrée aux rôles qu’ont joué le Royaume Uni et le port de la capitale durant la seconde guerre mondiale, et comment la population britannique vivait durant les incendies et les bombardements. Enfin, une dernière partie nous a expliqué le réaménagement des docks en quartiers d’affaires à la fin du XXème siècle…

Donc une visite exceptionnelle des docks, pleine de surprises et d’informations!

Matteo, Killian, Mathieu, Manael

 

The Design Museum

 

The Design Museum, originally located in the district of Bermondsey that since 2016 is located in the district of Kensington.

The design is an art like painting or sculpture, but it is often confused at a style. There are industrial design, furniture but also clothing and various architectural shapes, such as, for example, the different chairs’ design but also to the evolution of several devices such as computers or phones.

There was also a ranking of  schools which have to create useful innovations. There is a big 3D printer to create object with thick strings.

The museum was small, but still interesting and it’s such a pity that the exhibition « Ferrari » was charged.

 

The Emirates Stadium

The Emirates Stadium is a football stadium situated in Highbury in London.

Architecture : this stadium has been designed to be aesthetically beautiful but specially technically profitable. The edges of the football field are sloping to collect water and the land remains a dry minimum, as the roofs. On the top of the stadium, you can see a wave cut that allows the sun to penetrate only in certain places.

Personal experience : we visited the stadium from the outside and then we made a tour of the inside.

The stadium is very big, very modern and very pretty ! For our visit, we had pods with audio to explain everything in the stadium and tell us the story of Arsenal. First we saw the statue of Arsene Wenger, the manager. Then, we visited VIP spaces of personalities who want to watch the matches.

We also went into the changing room for the player. This is very designed for the relaxation of the players. There is a swimming pool in the changing room ! On the wall, there are the t-shirts of different players, we took photos with them.

We sat on the chairs of the players during the match to experience what they see.

We also made a picture in groups on a green screen, the photo is for the English classroom.

Finally, we saw the space reserved to the reporters to interview the player after the match, there are a lot of different rooms for the tv of all the countries in the world ! Then we went to the shop where some students bought Arsenal football objects.

That was great!

Corentin S, Tangi, Hugo, Korentin

Le stade d’Arsenal : l’Emirates Stadium

Mercredi 11 Avril nous sommes partis au stade d’Arsenal : l’« Emirates Stadium ». A l’extérieur, déjà, nous avons fait face à des statues de légende du club de football Arsenal, puis, affichées sur le mur du bâtiment, d’immenses portraits des membres de cette équipe illustre nous surplombaient. Pas d’erreur, nous y étions.

En bas des marches du stade, nous sommes entrés dans l’ambiance du stade grâce aux couleurs : les maillots de la boutique. La visite a été faite par audioguides, que l’on nous a demandé de placer autour de nos cous. Ils permettaient à chacun d’écouter ou de réécouter, à son rythme, les commentaires ou les mini-vidéos, au fur et à mesure des lieux traversés.

D’abord le hall d’entrée contenant les bustes des personnes importantes qui ont été ou qui sont responsables de l’immensité de ce club (entraîneurs légendaires, président, supports financiers etc….).

Mais à l’étage, c’est le choc : depuis les loges présidentielles où se tiennent les responsables du club, où sont aussi accueillis les présidents et responsables adverses, nous avons une vue incroyable, en hauteur, sur le stade. La baie vitrée est grande ouverte sur les places privées les plus appréciables de la tribune présidentielle. Aujourd’hui, c’est la tonte de la pelouse : le petit tracteur trace ses lignes, tandis qu’une affiche géante du canon des gunners nous rappelle que nous sommes bien dans ce stade mythique : tout le monde a sorti son téléphone portable pour photographier l’instant mémorable. Le bar et la décoration sont très chics et des petits salons rouges permettent d’imaginer les discussions entre les professionnels. Les oreillettes nous expliquent comment les formes du stade et du toit ont été étudiées pour favoriser une bonne circulation de l’air et un plus grand confort pour chaque spectateur.

A l’étage supérieur, nous avons vu les loges VIP où certaines grandes stars du football ont pu assister aux matches (Diego Maradona comme d’autres sont passés ici). A partir de ces loges il fallait prendre des ascenseurs permettant l’accès au vestiaire des joueurs d’Arsenal et ceux de leurs adversaires.

Les vidéos et les interviews nous ont placé dans l’atmosphère des matches : coussins rouges pour les gunners, mais sièges en bois pour les invités ; bain-thalasso et salle de massage pour les anglais, douches collectives pour les invités ; grande salle vidéo pour analyser les matches côté Arsenal, petite salle de débriefing pour les équipes extérieures. Derrière les vestiaires, c’est le bureau-salon du français Arsène Wenger, l’entraîneur des équipes d’Arsenal depuis 1996.

En sortant des vestiaires, le tunnel rouge permet de pénétrer, comme les joueurs, sur le bord de la pelouse : notre audio-guide nous fait entendre le bruit d’un stade rempli : on s’y croirait. De là nous avons pu voir le stade sur tout son ensemble et comprendre comment le soin apporté à la pelouse est incroyable : le mélange herbe naturelle/herbe en plastique, le sable et la terre qui la nourrissent, les systèmes d’arrosage sous les racines qui permettent aussi, en inversant le système, de recueillir l’eau qui pourrait détremper le terrain : une vraie science !

Enfin, après la salle de conférence et la salle de presse avec ses petits compartiments pour chaque radio ou télé, nous avons pu effectuer des achats dans la boutique pour clôturer ce moment de visite.

Pour nous, ça a été un moment incroyable. Un rêve d’enfant pour certains s’est réalisé : voir un stade appartenant à une équipe légendaire comme Arsenal, l’un des stades du meilleur championnat du monde, la première League !

 Yazid